Kolonely Coutiti, 17 taona tany Tsiafahy.

Kolonely Coutiti Mila ady amin-dRavalomanana indray

20/07/2017

Kolonely Coutiti

Mitombo hatrany ireo irakiraka alefan’ny fitondrana HVM any anaty haino aman-jery hanaratsy an’i Marc Ravalomanana.

Ny kolonely Coutiti indray no nipoitra sy niteny omaly. Ingahy Ravalomanana dia efa fantatra fa tsy tiam-bahoaka fa ny vahoaka no nanala azy tamin’ny 2009, hoy izy. Adala ve ny iraisam-pirenena nanameloka an’i Andry Rajoelina sy ny ekipany tamin’iny fanonganam-panjakana hitam-poko hitam-pirenena iny, ka nikatona nanomboka teo ny resaka famatsiam-bola ? Tokony hiandry ny fifidianana izy fa tsy hanao fihetsiketsehana manelingelina ny fitondrana.

Nosoketain’ity kolonely efa reraky ny figadrana ity ho mpanao kopisoroka sy tsy miraharaha ny fanapahan-kevitry ny fanjakana mihitsy aza i Marc Ravalomanana, ka aoka tsy hanakorontana fitondrana, hoy hatrany izy. Toa efa tsianjery nomanina fotsiny ny fanehoan-kevitra fa tsy nisy ny fandinihana ny tena zava-niseho nialoha sy taorian’ny 8 jolay hoe iza no tsy nanaiky didim-pitsarana sy nanao herisetra ? Tsy hay na mba nandinika ny tantara sy ny zava-nisy ihany na manao tsianjery maimbo fotsiny noho ny fanaovana asana mpikarama an’ady politikan’ny HVM fa dia sahiny ny nilaza fa nolovaina tamin’i Marc Ravalomanana ny fahasahiranam-bahoaka ankehitriny. Adinony ve fa tamin’ny andron’i Marc Ravalomanana no ambony indrindra ny fiharian-karena teto Madagasikara izay tafakatra 7,1% fa ny fanjakana tetezamita sy ny HVM no nandrava efa ?  Niaro fatratra ny fitondrana HVM amin’izao efa tsy fahaiza-mitantana izao ny tenany hoe tsy mora ny manao zavatra. Mety tsy levon’ny vavonin’i Coutiti hatramin’izao ny nigadrany nandritra ny fitondrana Ravalomanana.

Tsara ny mampahatsiahy fa ny fampijaliana sy fampihorohoroana olona nataony tany Avaratry ny nosy ny taona 2001-2002 no antony nanagadrana azy. Mbola tafiditra tamin’ny raharaha BANI Ivato, resaka fanongam-panjakana ny volana novambra 2010, ka voasambotra ary nalefa teny Tsiafahy tamin’ny andron’ny tetezamita ihany koa izy.

TiaTanindrazana

Colonel Coutiti Assolant – Devenu un farouche partisan du Hvm

Publié le mercredi, 19 juillet 2017

Les personnages, connus ou moins connus, de la vie politique à Madagascar continuent à tirer à boulets rouges sur Marc Ravalomanana. Tour à tour, ils montent au créneau pour dénigrer ce qu’ils nomment projet de déstabilisation. Défendant les causes du régime, c’est au tour du tristement célèbre lieutenant-colonel Coutiti Assolant hier de vider son sac sur le président national du parti Tiako i Madagasikara (Tim).

Selon lui, ce dernier est déterminé à créer des troubles chez nous. Abordant des sujets plus diplomatiques, il a pipé mot sur l’AGOA au sein duquel Marc Ravalomanana a retiré le pays, selon les mots de l’ancien protecteur du vétéran leader Didier Ratsiraka. Pourtant, de mémoire d’homme, c’est plutôt sous le règne de l’ancien chef de l’Etat que les activités développées dans le cadre de cet accord de coopération économique ont beaucoup fleuri.

Basculement

Après le rendez-vous manqué du Tim le 8 juillet, le régime ne lésine pas sur les moyens pour faire défiler les grandes gueules à l’antenne. Du coup, on a vu passer à l’écran tout comme à la radio les Manandafy Rakotonirina et Jean-Eugène Voninahitsy après une absence médiatique prolongée. Le « 8 juillet » est décidément le déclic d’un recrutement à tout vent des « mercenaires politiques » pour réduire à néant le désir de Marc Ravalomanana de se s’aligner sur les éventuels candidats du Hvm en 2018.

La position du sénateur Olivier Rakotovazaha, un des anciens fervents alliés du fondateur du Tim, est plus que naturelle depuis le basculement dans le camp du régime du parti MFM. A propos, on anticipe déjà sur le cas du politicien Alain Ramaroson, placé sous mandat de dépôt à Antanimora depuis des mois. Le verdict à son sujet sera attendu la semaine prochaine. Selon des observateurs, il pourrait être relâché à condition qu’il accepte de grossir les rangs des détracteurs de Marc Ravalomanana pour le compte du régime.

Revanche

Quant au lieutenant-colonel Coutiti Assolant, la dernière fois où il a fait une réapparition médiatique c’était quand il rencontrait la presse aux 67 ha le 11 janvier 2015. A l’époque, il a déclaré qu’il pardonnait à Marc Ravalomanana. Avant cela, il siégeait au sein de l’Association d’anciens détenus politiques dirigée par Henri Rakotomalala alias Riribe. L’entité réclamait en vain la compensation des dégâts subis par ses membres à cause des disputes politiques.

Mais voilà maintenant que l’ancien officier supérieur de l’armée se met du côté du régime pour peut-être prendre sa revanche sur celui qui ordonnait son emprisonnement suite aux troubles postélectoraux de 2002 auxquels ce haut responsable du 2e Régiment des forces d’intervention (RFI) à Antsiranana de l’époque prenait une part active au vu et au su de tous.

M.R. La Verité.

.

Tsiahy/Rappel.

 2002

La tête du Lt-colonel Coutiti mise à prix à Madagascar

Antananarivo- Madagascar (PANA) — Le lieutenant-colonel Ancelin Coutiti, bras droit de l’ex-président Didier Ratsiraka, est recherché par le ministère malgache de la Défense qui offre une prime de 100 millions de francs malgaches, soit plus de 15.
000 euros à quiconque fournira des renseignements fiables visant à arrêter l’officier, rapportent les journaux malgaches du mardi.
Tous les journaux ont mis à la une de leur édition du jour cet avis de recherche accompagné d’une grande photo du militaire, en cavale jusqu’à ce jour.
Le ministre de la Défense, le général Jules Mamizara, a lancé un avis officiel demandant à toute la population de contribuer à la recherche de celui qui est accusé d’avoir « semé la terreur dans le Nord de la Grande Ile » durant la crise post-électorale du 16 décembre dernier.
Selon des informations recueillies à Antananarivo, le Lieutenant- colonel Coutiti, en compagnie de son épouse et de quelques militaires du 2è Régiment des forces interarmes (RFI) en désertion, a été localisé à Mananara-Nord, sur la côte Est malgache.
D’autres sources affirment qu’il a été repéré à Tamatave (Est) avant la fuite de M.
Ratsiraka pour la France.
Avec l’avancée des forces loyalistes vers l’Est, l’officier aurait pris la fuite dans la forêt de Mananara-Nord.
Coutiti, introuvable et réputé fin guerrier, est accusé d’être l’auteur de violences dans la région du Nord, notamment à Nosy Be, où il est présumé avoir assassiné un banquier, d’avoir dévalisé le bureau du trésor principal et des commerçants, puis à Sambava et à Antsiranana (Nord).
Cet avis de recherche a de l’importance pour les services de sécurité du président Marc Ravalomanana, qui craignent un attentat.
Ce dernier, parti lundi aux Etats-Unis à l’invitation du président Georges W.
Bush, a placé des militaires tout au long de son passage pour à l’aéroport international d’Ivato- Antananarivo.

Panapress. 10 Septembre 2002

Coutiti Assolant: L’éternel prisonnier

2015

Le colonel Coutiti Assolant, entendu sur une radio privée : « S’il y en a qui sont disposés à faire 17 ans de prison à Tsiafahy, je leur donne ma part ! ».

L’ex-détenu politique s’est irrité ainsi, suite à la question d’un journaliste qui a laissé entendre que ses revendications étaient exagérées. Rappelons que Coutiti Assolant, à sa sortie de prison fin décembre dernier, a monté la Fédération des Anciens Détenus Politiques (FADP). Les membres de cette entité, à commencer par son président Coutiti Assolant, réclament de l’Etat une indemnisation par année de détention « arbitraire ». Le montant avancé en est conséquent…

Signalons que les 17 ans de détention à la prison de haute sécurité de Tsiafahy résultent de trois arrestations. L’homme, embauché dans l’armée suite à une initiative de Didier Ratsiraka, a ensuite montré une fidélité fanatique à ce dernier. Lors des événements de 1991 à Antsiranana, il a défendu la cause de l’amiral face aux Forces Vives, persécutant, torturant et exécutant les militants de ces dernières. Arrêté puis écarté de l’armée, il fut remis en selle et réintégré en 1997, après le retour providentiel de l’amiral au pouvoir. Nommé chef de la sécurité du gouverneur de la province d’Antsiranana, Fredo Betsimifira, il se mit de nouveau au service de la cause de l’amiral avec aveuglement lors de la crise de 2002, répétant notamment à Nosy Be et à Antsiranana ses méfaits de 1991.

En fuite après la chute de l’amiral, il fut retrouvé et arrêté par les réservistes dans la forêt de Masoala. Emprisonné encore une fois, il fut de nouveau libéré en mars 2009, après l’avènement d’Andry Rajoelina. On le retrouva en novembre 2010, lors du coup d’Etat de la Bani d’Ivato, aux côtés des généraux Raoelina Jean Heriniaina, Noël Rakotonandrasana et du lieutenant-colonel Charles Randrianasoavina. Jeté de nouveau en prison, il fut libéré en décembre dernier dans le lot des prisonniers politiques graciés par le président Hery Rajaonarimampianina. Coutiti Assolant en a-t-il fini avec la prison ? Beaucoup pensent qu’une nouvelle incarcération n’est pas à écarter, étant donnée la mentalité frondeuse de l’homme.

En tout cas, en raison des horribles exactions (politiques et ethniques) qu’il a commises en 1991 et en 2002, Coutiti Assolant n’a pas bonne presse.  Beaucoup estiment donc qu’en le portant à la tête de la FADP, les détenus politiques ne rendent pas service à leur cause, et pourraient ne jamais obtenir l’indemnisation réclamée…

  1.  R. LGDGI.

.
Ajoutée le 12 janv. 2015

« J’ai pardonné », c’est le mot qui revient sans cesse dans la bouche du Colonel Coutiti Assolant lorsqu’il fait allusion aux anciens Présidents malgaches qui l’ont jeté en prison, dont principalement Marc Ravalomanana.

 

 

Publicités

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s