Vola roa alina, 20 000 ariary vaovao…Ravalo-Ambatovy. Rivo Albert, Toky Baritafika Ramanankohajaina, Mcm.

Nahazo volabe tamin’Ambatovy ny mpitondra?

Asa raha nahatsikaritra isika fa ny sarin’ny orinasa Ambatovy any Toamasina ny vola 20.000 ariary vaovao. Raha tena mandinika amin’ny fomba fijery mahitsy ve isika dia mety ve ny hoe vola Malagasy dia misy sarina orin’asa? Amin’io tsy mba hoe sarin’ny orinasa Jirama na Air Madagascar izay orinasam-panjakana fa sarina orinasa tsy miankina ary tsy ampy 10 taona akory no nisiany teto amintsika. Mazava be izany fa « publicité » ho an’ny Ambatovy io sary amin’ny vola 20.000 ariary io ary raha ny resaka mandeha asa dia hoe nahazo volabe tamin’io orinasa io hono ny mpitondra.

Rivo Albert .

 

Roa alina na Ravalo-Ambatovy.

Eboebo no hitondrana ny famindra. Dia tsy namakafaka akory.  Na manome vola lava (an-tery) aza io orinasa io, dia tsy tao antsaina akory fa ingahy Marc Ravalomanana ange no vy nahitana ?

Zakao ary aza menatra akory fa ianareo no nahatonga ny anaran’io vola vaovao roa alina, 20 000 ariary io : « Ravalo-Ambatovy ». MCM.

Vola dimy monja (20.000Ariary x 5)

Dada a!

Toa vola anaky 5 sisa ny karama raisinao?
Fa nisy inona ry Dada tao ampiasana tao?
Naditra nga i Dada? Nahazo « punition »?
No dia nahena ny karama, bedin ny « patron »?

Mitovy ihany letsy io Bema a! Iray hetsy ihany
Izaho koa ary mba torovana anontanian ialahy izany
Eto vao tena tsapa fa kely ny karamako
Izay entiko hamelomako ny vady aman-janako

Vola dimy monja no raisina isam-bolana
Nefa ny vidin’entana, ampian ireo olana
Tena mahatonga saina fa kely ireto izy
Dada eto foana, aza manahy ianareo ry ankizy

Hividy mofogasy amin ity vola roa alina
Tena jifa io vao vaky, na tsy feno akory ny harona
Atao ahoana fa izay hoy ry zareo ao ambony
Nanota vola vaovao, itony an-tanantsika itony

Vola dimy monja..

Baritafika. Toky Baritafika Ramanankohajaina
July 7th 2017
Dubai UAE

Chronologie.

En novembre 2006, Ambatovy a reçu son permis environnemental. La période de construction du projet s’est terminée en 2011 et la première production de nickel a été réalisée fin 2012. En septembre 2012, le gouvernement malgache a autorisé Ambatovy à opérer. La production commerciale a été réalisée en 2014 et l’achèvement financier a été atteint en 2015. La mine est actuellement en phase d’exploitation. Wikipedia

«Bâtir» pour la Grande île

5/10/2012. Ambatovy est bien un sujet politique.

«Nous sommes des bâtisseurs et je bâtis pour Madagascar», proclamait ainsi Andry Rajoelina, devant l’usine de Tamatave.

Privé de la majorité des financements internationaux, le président de transition ne peut en effet que se réjouir des millions d’euros de dons du géant minier. Mais à six mois de l’élection présidentielle, cela fait bondir ses opposants.

Les proches de Marc Ravalomanana dénoncent une instrumentalisation à des fins électorales, ne manquant de rappeler que l’ancien président est l’initiateur de cet immense projet.

Là sans doute, réside le drame de Madagascar. Dans ces haines politiques, qui depuis 40 ans n’ont fait qu’appauvrir sa population. Alors à qui profitera Ambatovy? Si cette fois, ça n’est pas seulement aux dirigeants et aux multinationales, nickel et cobalt éclaireront peut-être un peu l’avenir de la Grande île.

Anna Sylvestre

Slateafrique.

Lire :

Alors, ces nouveaux billets de banque ? Actutana.

Par Elman.

Vola vaovao 20 000 Ariary Manahirana ny fampiasana azy

18/07/2017

Nikirakira vola vaovao indray ny Malagasy nanomboka omaly. Nivoaka ary nampiasaina manerana ny Nosy nanomboka omaly mantsy ireo ravim-bola vaovao amin’ny endriny hafa toy ny 2.000 Ar, ny 5.000 Ar, ny 10.000 Ar ary ny 20.000 Ar mitambatra.

 Mampiavaka ireto vola  taratasy vaovao  ireto raha araka ny fantatra  ny singa fiarovana  tsara  kalitao ho fisorohana ny hosoka sy ny fanaovana vola sandoka. Toraka izany koa ireo karazana  sary maneho haren’i Madagasikara  manerana ireo faritra enina mandrafitra ny endrik’izy ireo. Na izany aza dia tsy hankasitrahan’ny rehetra  loatra ny fisian’izy ireo amin’ny ankapobeny, indrindra fa ilay 20.000 Ar mitambatra. Ho an’ny mpitatitra mantsy dia tena hanahirana azy ireo tokony ny haka 400 Ar amin’ny lela-vola 20.000 Ar alohan’ny mpandeha raha vao mainka hanome vahana ny mpanendaka sy ny mpanao afera ny fisian’izy ireny ho an’ny olon-tsotra. Santionany amin’izany ireto sendra ny gazety Tia tanindrazana ireto.

Ramatoa Sarobidy, Renim-pianakaviana niteraka roa : Ho anay tantsaha aloha tena tsy mety ilay 20.000 Ar mitambatra e !  100 Ar sy 200 Ar ange  no alaina amin’io lela-vola io mba hividianana kafé sy siramamy ary savony kely satria izay no mba takatray e! Raha betsaka indrindra tsy mihoatra ny 5.000 Ar ny vola lanianay ao an-tokantrano isan’andro.

Ramatoa Miangaly, mbola mpianatra  : Mbola tsy zakan’ny saintsika Malagasy ny fampiasana io lela-vola 20.000 Ar amin’ny ankapobeny. Efa renivola mihitsy mantsy no vakiana amin’izany  rehefa hanakalo azy isika. Ankoatra izay mety hiteraka olana goavana eo amin’ny mpivarotra sy ny mpitatitra ny fanakalozana azy io an ! Ny mamerina ny 5.000 Ar aza amin’izao efa tena manahirana.

Pati. TiaTanindrazana.

Vola vaovao7

TiaTanindrazana.

Madagascar: le nouveau billet de 20 000 ariary créé la polémique

(RFI 17/07/17)

A Madagascar, un nouveau billet de 20000 ariary, environ 6 euros, fait son entrée ce lundi dans les porte-monnaie. «Une mesure pour s’adapter à la réalité économique et sociale du pays», indique la Banque centrale de Madagascar. Pour de nombreux économistes, ce nouveau billet est le signe que l’économie malgache ne se porte pas bien. D’ailleurs, cette mesure est loin de faire l’unanimité. Nombreux sont ceux qui ne comprennent pas l’arrivée de cette grosse coupure alors que 90% des Malgaches vivent avec moins de deux dollars par jour.

Premiers réfractaires à la mise sur le marché de ces billets de 20 000 ariary, soit environ 6 euros, les entreprises de transport en commun. À 400 ariary le ticket de bus, certaines compagnies ont déjà fait savoir qu’elles n’accepteraient pas ces billets.

Une grosse coupure qui contrarie aussi les petits commerçants, comme Lalasoa qui vend des oignons sur le marché d’Analakely : « Je n’en vois vraiment pas l’utilité. Ça me dérange beaucoup même. Le problème, c’est que les clients vont venir payer avec un billet de 20 000 ariary alors que mes oignons je les vends 2 000 ariary le kilo. Ça va être très difficile de trouver de la monnaie parce qu’ici sur le marché personne ne voudra me faire du change et récupérer un billet de 20 000 ariary ».

Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20170717-madagascar-nouveau-billet-20-000-aria…

 

 

 

 

 

Publicités

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s